Au début de l’année scolaire, nous définissons ensemble des règles de vie de classe afin d’aider les élèves à se conduire de manière acceptable dans la classe, c’est à dire dans le respect de chacune et chacun et dans des conditions favorables aux apprentissages.

Des règles, oui mais pourquoi ?

  • Pour sécuriser :
    L’élève doit être totalement rassuré sur le fait qu’on ne peut pas faire n’importe quoi dans la classe et que l’enseignant est le garant de ce qui se passe dans la classe.
    Ainsi, ces règles vont permettre de poser un cadre et des limites relatives aux droits et devoirs de chacun, élèves et enseignants.
  • Pour se structurer :
    L’école est un lieu où les adolescents et jeunes adultes vont devoir acquérir la maîtrise intellectuelle et sociale d’un certain nombre de règles. Pour cela ils ont besoin de rencontrer des adultes qui donnent des repères, qui savent se positionner vis à vis des conduites et qui n’ont pas de difficultés à se situer par rapport aux interdits à prononcer.
    C’est la qualité des exigences de l’acte éducatif qui permet aux jeunes de se structurer.
  • Pour se socialiser :
    La classe est une micro société qui suppose pour fonctionner la mise en place d’un processus de socialisation.
    Pour que les élèves fassent l’apprentissage de la vie collective en classe pour qu’ils se sentent membres d’un groupe, il est nécessaire qu’ils acceptent des règles.
    L’école est un lieu d’apprentissage de la démocratie, ce qui suppose la participation des élèves à l’élaboration des règles. Celles ci sont donc le résultat d’échanges et de négociations à partir de valeurs partagées et de la loi sociale dont l’enseignant est le garant.

Une fois les règles de vie de classe définies et rédigées par les élèves, elles sont affichées dans la classe. L’enseignant et les élèves doivent s’y conformer.

Pendant la classe, le Respectomètre est toujours visible afin que l’ensemble des élèves puisse savoir comment sont respectées ces règles par l’ensemble de la classe.

Le respect des règles est l’affaire de tous : un élève peut donc faire baisser le curseur du Respectomètre pour l’ensemble de la classe.

A la fin du cours, nous nous mettons d’accord sur la position du Respectomètre qui reflète le mieux la séance.

Le professeur note la position et calcule la moyenne des différents cours.

En fonction de la moyenne du Respectomètre, la note du projet fil rouge est :

  • augmentée de 20% (note multipliée par 1,2)
  • augmentée de 10% (note multipliée par 1,1)
  • diminuée de 20 % (note multipliée par 0,8)