1. La classe inversée

Dans une classe inversée, les nouvelles notions sont découvertes à la maison, avant le cours, et les devoirs sont réalisés pendant la classe. Ainsi, la pédagogie devient beaucoup plus active et chaque élève peut avancer à son rythme :

Chaque séance de travail est décomposée en 4 phases différentes :

  • Phase A : Je découvre le cours en regardant une petite capsule vidéo :
    Je découvre les nouvelles notions qui seront travaillées ensuite. Pour cela, j’ai juste à regarder une vidéo très courte (de l’ordre de 5 min) et à répondre à cinq questions très simples : toutes les réponses aux questions sont dans la vidéo ! Je peux revoir la vidéo autant de fois que nécessaire.
    – 
  • Phase B : J’approfondis cette notion en collaborant avec les autres élèves pendant le cours :
    Je travaille en groupe avec d’autres élèves. Je fais des recherches, j’expérimente, je me creuse les méninges, etc… Le but ? Approfondir les notions découvertes dans la vidéo. Nous échangeons entre nous et devons nous mettre d’accord pour avoir des réponses identiques.
    – 
  • Phase C : Je retiens les notions les plus importantes de la séance :
    Je formalise mes découvertes en rédigeant le cours ou en réalisant une carte mentale : C’est ce que je dois retenir à l’issue de la séance.
     – 
  • Phase D : Je m’entraîne en faisant des exercices pendant le cours :
    Je fais des exercices pour m’entraîner : Ce sont mes devoirs et je les fais en classe
    Quand je ne trouve pas, je demande de l’aide à mes camarades ou au professeur.

    – 

Une vidéo explicative :

Seul le travail de la phase A doit être réalisé à la maison. Cela représente 5 à 10 minutes de travail personnel par semaine.

2. La pédagogie différenciée

Dans la classe, les élèves travaillent à leur rythme et collaborent en petits groupes pour approfondir leurs connaissances. Les élèves qui rencontrent des difficultés travaillent avec le professeur en pas à pas.

Les élèves qui ont terminé le travail peuvent basculer sur d’autres activités comme par exemple préparer le prochain TP qui sera réalisé en atelier pour les élèves de lycée, ou bien avancer dans leur Découverte Professionnelle ou sur le projet fil rouge pour les élèves de collège.

  • Pédagogie classique : Tous les élèves doivent avancer au même rythme.
  • Pédagogie différenciée : Chaque élève avance à son rythme.

3. L’évaluation du travail

Dès que nous commençons un nouveau thème, tous les élèves savent à l’avance tout ce qu’ils devront maîtriser pour réussir l’évaluation.

Ce sont ses objectifs à atteindre.

Par exemple :

  • Je sais tracer un schéma à partir d’une équation logique.
  • Je sais écrire une équation logique à partir d’un schéma électrique.
  • Je sais compléter une table de vérité en fonction d’un schéma donné.

Quand l’élève reçoit son évaluation corrigée, il ne voit pas sa note sur la copie.
En revanche, il voit comment il a réussi à atteindre ses objectifs, selon 4 niveaux :

  • VERT-VERT : J’ai largement atteint l’objectif du premier coup.
  • VERT : J’ai atteint l’objectif malgré une maîtrise imparfaite.
  • ROUGE : Je n’ai pas atteint l’objectif mais je n’en suis pas très loin.
  • ROUGE-ROUGE : Tout est à reprendre concernant l’objectif en question.

Par exemple :

Sur cette copie, l’élève voit immédiatement :
– qu’il a validé les deux premières notions.
– qu’il va devoir revoir la notion ‘Je sais compléter une table de vérité en fonction d’un schéma donné’.


Le fonctionnement est le suivant :

  • Cours n°1 – Evaluation : Tous les élèves passent l’évaluation en classe.
  • Cours n°2 – Correction : Je rends les évaluations corrigées, et les élèves refont en groupe les exercices qui ont posé le plus de problèmes. Ils s’aident les uns les autres, ceux qui ont réussi expliquent aux autres et je m’occupe des élèves les plus en difficulté.
  • Cours n°3 – Remédiation : Si un objectif n’a pas été atteint (ROUGE ou ROUGE-ROUGE), l’élève sera évalué une seconde fois sur cet objectif.
    Dans l’exemple ci-dessus, l’élève aura à refaire les exercices 3 et 6 uniquement.
    Si la seconde tentative est bonne, je remplace le ROUGE ou le ROUGE-ROUGE par un VERT.
    Une seconde chance de réussir !

L’élève pourra ensuite calculer sa note en utilisant le convertisseur accessible ici et c’est cette note que vous trouverez dans Ecole Directe.

Une vidéo explicative :

4. Les notes

Pendant l’année, les élèves ont plusieurs notes :
– des notes relatives aux QCM auxquels les élèves doivent répondre après avoir vu la vidéo (sur 5, coefficient 0,5).
– des notes relatives aux évaluations (sur 20, coefficient 2 si évaluation individuelle – coefficient 1 si évaluation en équipe)
– des notes de Travaux Pratiques pendant les séances en Atelier pour les élèves de lycée (sur 20, coefficient 2 si TP individuel – coefficient 1 si TP en équipe)